22 août 2005

IX. Historique de la paroisse

  • 1875 : Le Carmel de Bruxelles est dédié au Sacré-Cœur selon le souhait de Jésus à Soeur Jeanne de la Croix, carmélite. Il est exproprié lors de la construction du Palais de Justice et il s'installera à Uccle, rue Vanderkindere.
  • 1877 : Pose de la première pierre du couvent.
  • 1881 : Inauguration du couvent où se célèbrent les messes pour les carmélites et les fidèles ; la chapelle dépend de la paroisse Saint-Pierre à Uccle.
  • 1906 : L'abbé Leerinckx, nouvel aumônier, édifie progressivement les bâtiments nécessaires et entre autres,en 1922,"la maison des oeuvres", origine du "Centre 77" actuel. Il décède en 1974 à l'âge de 97 ans.
  • 1930 : Départ des carmélites pour Argenteuil. Le couvent est démoli, sauf la chapelle qui devient chapellenie du Sacré-Cœur d'Uccle-Chat.
  • 1936 : Fondation de la paroisse du Sacré-Cœur et agrandissement de l'église en '37-'38.
  • 1952 : Démolition de l'église et pose de la première pierre de l'église actuelle par le Cardinal Van Roye, le 20 septembre.
  • 1954 : Consécration de l'église au Sacré-Cœur, le 2 juillet par Mgr Schoenmaeckers.
  • 1966 : Nomination de l'abbé Winderickx comme curé.
  • 1993 : Pour le seconder, l'abbé Olivier Bonnewijn, prêtre de la Communauté de l'Emmanuel, est nommé vicaire provisoire pour deux ans.
  • 1995 : L'abbé Jan De Koster est nommé curé canonique de la paroisse et responsable de la pastorale néerlandophone, tandis que Monseigneur Lanneau confie la pastorale francophone à l'abbé Dominique de Lafforest, prêtre de la Communauté de l'Emmanuel.
  • 1996 : L'abbé Dominique Janthial, également prêtre de la Communauté de l'Emmanuel, devient co-responsable de la pastorale francophone.
  • 1997 : En février, signature de la convention créant deux sections autonomes "AOP" région d'Uccle Sacré-Cœur (pastorales francophone et néerlandophone). En octobre, achat d'une maison (Av. Brugmann 270), par la section francophone, pour loger les prêtres et devenir le presbytère de la paroisse.
  • 1999 : L'abbé Olivier Bonnewijn, ayant achevé son doctorat, reprend sa tâche de vicaire sur la Paroisse. Tandis que l'abbé Janthial commence une thèse.
  • 2000 : Décès de l'abbé Edouard Winderickx, ancien curé.
  • 2001 : Retour de l'abbé Janthial (Jérusalem), chargé de cours à l'IET. L'abbé Olivier Bonnewijn est nommé professeur à l'IET et chargé de cours à la maison
  • St. Joseph à Namur.
  • 2002 : Remplacement du podium par une estrade en bois. Agrandissement de la chapelle. Transfert des fonts baptismaux. Départ de l'abbé Bonnewijn pour le séminaire de Limelette. Nomination de l'abbé Benoît de Baenst comme vicaire et de l'abbé Dominique de Lafforest comme curé canonique.
  • 2004 : L’abbé de Lafforest prend sa pension… en devenant curé ‘in solidum’ de deux paroisses du centre ville de Vannes (France). L’abbé Janthial est nommé curé canonique de la paroisse le 1er octobre. L’abbé de Baenst est chargé de cours à l’IET tout en conservant ses apostolats sur la paroisse.