14 février 2014

Retraite de Jeûne 2014 : Soirée d'info, jeudi 20 février à 20h30 à la Cure (8 rue Stallaert - 1050 Ixelles)

Pourquoi un jeûne ?
  • D’abord pour une meilleure santé spirituelle
Car jeûner chrétiennement, c'est, dans une prière stimulée : se poser la question : « de quoi, de qui ai-je faim ? ». Se purifier le cœur et faire humblement pénitence, s'appuyer vraiment sur Dieu et s'ouvrir aux pauvres, s'exercer à repousser le Tentateur et à lutter pour le bien, se disposer à recevoir des grâces pour soi ou autrui.
  • En appréciant ses fruits pour la santé psychique
Car libéré de la recherche de nourriture, une fois le temps d'adaptation passé, le jeûneur volontaire, acceptant de lâcher prise et d'être accompagné, ressent d'ordinaire ces effets :
humeur harmonisée, lucidité, moindre stress, recul par rapport aux problèmes, vie intérieure et sensibilité plus développée.
  • Et pour la santé physique       
Supprimer volontairement la nourriture laisse le corps se reposer d'une alimentation souvent excessive, déséquilibrée. Le corps en profite pour éliminer, autant qu’il peut, ce qu’il porte de nocif, d’inutile ou de superflu. On le prépare ainsi à repartir avec un habitus alimentaire plus sain. 
Pourquoi en paroisse ?
  • Pour l'ouvrir au plus grand nombre
Car il ne s’agit pas de se retirer du monde mais de vivre une expérience spirituelle dans nos activités quotidiennes, sans avoir à prendre de congés ni à faire de voyage ou de dépenses importantes (juste une petite participation aux frais d'organisation sera proposée).
  • Pour progresser ensemble, partager, s'entraider
Car il est plus facile de se mettre à jeuner dans le cadre d'une retraite en compagnie d'autres paroissiens, qui seront autant de soutiens bienveillants.
  • Pour porter dans la prière…
…nos paroisses et leur mission dans toutes leurs dimensions ; ainsi que les intentions particulières des uns et des autres.

Quand et où se retrouve-t-on ?
  • Le groupe de jeûneurs se réunira tous les soirs de la semaine à 20h30, soit à la Cure, 8, rue J. Stallaert, soit à la crypte de N-D de l’Annonciation, pour un temps d’enseignement, de prière ou une Eucharistie, et un temps de partage libre et fraternel en groupe autour d'une boisson chaude.
  • Sauf le jeudi 20 mars, Veillée Miséricorde à ND de l’Annonciation, place Brugmann.
  • Et le samedi 22 mars : messe à 11h à NDA puis Rupture du Jeûne à la cure, festif !
Quel type de jeûne ?
  • Tous les jeûnes proposés sont alimentaires
car c'est à travers cette fonction vitale que nous éprouvons le mieux à la fois notre manque et notre dépendance d'autrui. On peut aussi se priver avec profit d'autres bonnes choses, surtout quand nous en sommes devenus un peu dépendants et qu'elles fonctionnent comme des compensations bouche-trou pour notre mal-être (médias, jeux, travail…)
  • Avec différentes modalités au choix
            selon l’appel de Dieu et ce que chacun peut ou veut vivre :

A. Un seul repas-sobre-par jour, comme certains moines…
B. La mono-diète, choix d’un même aliment simple pour toute la semaine : fruit, céréale, pain
C. Le jeûne hydrique, sans aliment solide mais eau, tisane, bouillon de légumes, jus de fruit coupé
Vous pourrez en discuter avec un membre de l’équipe lors de la soirée d’information.

Des indications pratiques seront envoyées à réception de votre inscription, selon le type de jeûne choisi.

Peut-on vivre sans manger ?

Oui, pendant quelques semaines, car la plupart d'entre nous ont emmagasiné assez de réserves dans leur corps pour que celui-ci se serve à l'intérieur (en mobilisant les graisses) et continue à bien fonctionner, moyennant certaines modifications (énergie moins immédiatement disponible, frilosité, moindre besoin de sommeil…) et des symptômes éventuels (fatigue, nausées, maux de tête..) - le plus souvent transitoires et sans gravité, même s’ils peuvent être gênants.
Qui peut l'entreprendre ?

  • Toute personne adulte et en bonne santé (hors grossesse et allaitement) et ne souffrant pas d'un manque de poids.
  • Les personnes qui ont une maladie chronique et/ou un traitement médicamenteux devront consulter leur médecin traitant pour savoir si un jeûne n’est pas déconseillé et comment prendre les médicaments durant cette période.
  • Il existe des contre-indications : diabète, pathologies thyroïdiennes, maladies infectieuses ou cancer évolutif, antécédents de troubles du comportement alimentaire, dépression. Dans tous ces cas, merci d’en parler avec votre médecin traitant ou le référent médical.
* Se préparer au Jeûne : Avant-Après
  • Prévoir d’aménager son emploi du temps durant cette la semaine de jeûne, l’alléger si possible…
  • Deux semaines avant si possible, commencez par supprimer sucreries, produits raffinés, alcool, protéines animales, et les excès. Abstenez-vous, si possible, de café et de nicotine.
  • Une semaine avant, supprimer laitages et oeufs en optant pour un régime le plus végétarien possible : légumes, fruits frais, céréales, légumineuses et oléagineux. Le dernier jour, vous pouvez manger des pommes, des oranges ou du riz complet.
  • A la sortie du jeûne, prévoir aussi au moins une semaine de réalimentation très progressive (impératif) avant de reprendre une alimentation normale.
Se préparer par des lectures
  •  Pour la dimension plus spirituelle, au choix :
    • Le jeûne : Prier avec le corps et l'esprit. Anselm Grün. Editions Médiaspaul.
    • Le grand livre du jeûne. Jean-Claude Noyé. Albin Michel.
    • Le Message de Carême 2014  du Saint Père
  •  Pour la dimension plus corporelle et psychique, si vous choisissez un jeûne sans aliment solide, lisez au choix :
    • L'art de jeûner. Manuel du jeûne thérapeutique Büchinger. Dr Françoise Wilhemi de Toledo. Jouvence éditions.
    • Comment revivre par le jeûne. Le guide du jeûne autonome. Dr Hellmut Lützner. Edition Terre Vivante.